L'affaire Varginha

Ecrit par: Chrie6768le: 23-04-20093430 ClicsEnvoyer à un ami

Voici un dossier sur une des affaires les plus incroyables de crash d'OVNI qui a eu lieu juste en bordure de la ville Brésilienne de Varginha, en avril 1997. Avec le concours de l'armée Brésilienne et ensuite des Etats-Unis, des extraterrestres la plupart blessés furent pourchassés en pleine ville devant témoins et certains furent abattus. Malgré le black-out sur ces événements, malgré les menaces sur les témoins et les enquêteurs leur récit à fait le tour du monde.

soucur-2

En avril 1996 , plusieurs personnes sont témoins de l'écrasement violent d'un OVNI près de la ville de Varginha, au Brésil. Les pompiers municipaux, et ensuite l'armée, interviennent et s'interposent. Dans les jours qui suivent, d'autres personnes rencontrent des êtres non-terrestres tentant de se cacher ou de s'enfuir au quatre coins de la ville. L'armée, puis des agents en civils se livrent à une véritable traque, capturant voire tuant ces êtres, dont certains sont de toute évidence blessés. L'un d'entre eux est autopsié à l'hôpital de la ville, puis emmené en d'autres lieux. Les événements font grand bruit et sont rapportés par la télévision Mexicaine, puis font le tour du monde. En mai 1997, un scientifique accusé d'avoir participé à l'autopsie des aliens décédés déclare qu'il ne pourra s'exprimer sur le sujet que dans quelques années. En juin 1997, 15 témoins acceptent de parler et confirment l'implication de l'armée Brésilienne dans la capture des extra-terrestres. Un autre témoin rapporte qu'on lui a offert de l'argent pour se taire.

souequ-1

Le cas de Varginha est unique en plusieurs de ses aspects. C'est tout d'abord une chance extraordinaire pour beaucoup de chercheurs d'avoir pu travailler sur un cas actuel et solide. Des ufologues comme Stanton T. Friedman et John Carpenter, qui pour beaucoup sont en quelque sorte l'"élite" de la discipline. Mais aussi pour des chercheurs Mexicains comme Ubirajara Franco Rodrigues et Vitorio Pacaccini qui furent les premiers à enquêter et firent connaître l'histoire. Des chercheurs comme Stanton T. Friedman qui est devenu un expert dans le cas légendaire de Roswell et savent comment fonctionne la machine à secret, ce qui se révèle essentiel en cette affaire et pour les recherches concernant le destin des aliens décédés et vivants qui auraient été transportés vers la base de Albrook au Panama.

Un article par l'équipe de UFO Magazine avec l'interview d'un témoin qui a refusé de se laisser suborner pour nier l'histoire :

A.J.Gevaerd, Editeur: Mme Luisa Helena da Silva est la mère de Liliane et de Valquiria. Le 29 Avril 1996, à environ 10 heure du soir, quatre hommes bien habillés se sont rendus à son domicile en vue de la suborner, avec de l'argent et des marchandises, si leurs filles nient l'histoire entière, revenant sur leur compte rendu précédent. [...]

soumex-5

Luisa Helena da Silva: "Je ne sait pas qui sont ces personnes qui ont essayé de me suborner, parce que je ne les avais jamais vu avant et je ne les connais pas. Mais je sais que, un lundi, il y a environ deux semaines, elles sont venues ici à 22 heures. Je ne sais pas pourquoi elles sont venues en soirée, je pense que c'était pour que personne ne puisse les identifient dans la rue. Je n'ai pas d'habitude de visites à cette heure là. Ils étaient quatre hommes, tous en espadrilles sombres et costumes. Deux d'entre eux ont apparemment dans les 40 ans et les autres étaient plus jeunes. Deux d'entre eux étaient blancs et deux étaient bruns. Un des blancs était trop blanc, il a ressemblait à un Russe. Ils n'ont pas semblé être des militaires. J'ai pensé, à ce moment, que ce pourrait être des gens de la police, mais j'e ne le pense plus. Ce que je sais est que ces hommes, c'est certain, ne sont pas de Varginha. Mais deux d'entre avaient l'accent de la région du Minas du Sud."

souesp-2

LA TENTATIVE DE CORRUPTION ÉCHOUE - "[...] Il y avait seulement moi et trois de mes filles à la maison: Liliane, Valquíria et Fernanda, la plus jeune, qui dormait déjà. Ils ont tapé dans leurs mains devant la porte. Valquíria est allé voir et m'a indiqué qu'il y avait quatre hommes dehors. [...] Tandis que j'étais dans ma chambre à coucher changeant mes vêtements, ils sont entrés dans ma maison, n'ont pas attendu pour voir s'ils y étaient invité ou non, ils sont venus et sont entrés, envahissant ma maison. Ils ont dit mon nom, comme si ils me connaissaient déjà, ils ont dit qu'ils voulaient "bavarder" avec moi et avec les filles au sujet de l'ET qu'elles ont vu. Ils ont dit que ce moment était la seule occasion ou ils pouvaient être ici et m'ont demandé de fermer la porte à clef parce que c'était un entretien privé et que je ne pouvais recevoir aucune visite. J'ai été effrayée mais, quoi qu'il en soit, Valquíria est allé fermer la porte à clef."

soumex-6

"[...] J'ai demandé si Ubirajara les envoyait ici. L'un d'eux a indiqué qu'ils n'ont rien à voir avec Ubirajara et que je devrais l'oublier. Après qu'ils aient entendu les filles, je leur ai demandé qui ils étaient, ils m'ont dit que ce n'était pas mes affaires. Ils ont demandé à mes filles de quoi elles rêvaient, quel était mon travail, à combien se montait mon salaire, où mon mari travaillait et si la maison était à moi. Ils voulaient savoir quel était mon principal souci et si les filles travaillaient. [...]"

"Si je donnais ma parole que que je ne dirais rien au sujet de leur visite - particulièrement à Ubirajara et à Pacaccini - ils me feraient une excellente proposition. Ils les ont dits qu'ils étaient "la mine d'or" que nous n'avons jamais pensé avoir." Ils ont dit qu'ils savent que je suis pauvre. [...] Ils m'ont fait une proposition, dit qu'elle était irrésistible, qu'ils ne voulaient pas m'acheter, mais que cette aide était millionnaire."

"[...] Je n'ai désormais aucune tranquilité, parce qu'après que l'entrevue que j'ai accordée à "Fantástico", je ne sais pas ce qui peut se produire. [...] Comme j'avais peur, je leur ai donné ma parole. Ils ont dit qu'ils voulaient que je vennes avec mes filles, et personne d'autre, pour parler dans une station de TV, pas à cette petite station locale, mais dans une plus grande station en dehors de Varginha. Si je démentais tout, si je disais que mes filles n'ont jamais vu quoi que ce soit, et quelques autres choses que je devrais répéter avec eux [...] ils ont dit qu'ils payeraient en argent comptant. [...]"

soumex-7

"J'ai été si surprise que je n'ai pas demandé combien ils offraient. Ils ont seulement dit que je pourrais acheter une maison, payer mes dettes et cesser de travailler en tant que bonne. Je suis devenu très nerveux et inquiète... J'ai demandé s'il n'y avait pas un numéro de téléphone que je pourrais appeler un autre jour pour donner la réponse. J'ai dit que je devais réfléchir. Ils n'ont pas accepté et ont dit ils reviendraient. [...]"

"Après que nous soyons apparus dans "Fantástico ", parlant de la tentative de corruption, je suis sûr qu'ils reviendront. Pacaccini connait ma [situation] vie et si quelqu'un apparaît avec de l'aide, naturellement je serait reconnaissante. Mais je ne laisserais pas mes filles mentir, particulièrement en ce qui concerne cette matière très sérieuse. Même aussi pauvres, elles vont PAS mentir. Elles parlent avec la vérité du coeur, il y a là un bon nombre de gens impliqués..."

souvar-1

"Pour l'instant, je fais toujours le même travail, mais j'ai entendu une conversation disant que ce n'est plus que pour ce mois, parce qu'il y a un trop grand nombre de gens appelant à mon travail. Je ne sais pas ils ont découvert le numéro, il semble qu'il y a une personne qui nous observe, cela cause trop d'ennuis. Je travaille et puis les gens se mettent à appeler demandant à me parler. [...] Pour être honnête, ma vie s'est transformée en enfer après tout ce qui s'est produit."




Lien direct:

Commentaires

Copyright ©2014 Vidéos Paranormal - Meilleur site Ovnis, Fantômes, Créatures. Tous droits réservés.